Petit weekend de trois jours à Lyon, pour découvrir cette ville dont sont originaires ma copine Magalie et son chéri. Ils ont réussi leur pari, j'ai adoré! Les petites rues de la ville, les escaliers de Croix-Rousse, les bouchons lyonnais évidemment... Je choisis de vous faire partager deux oeuvres d'art qui s'opposent, deux époques, deux motivations, deux résultats fascinants!

La basilique Notre-Dame de Fourvière, qui domine Lyon sur les hauteurs, splendide de sa pierre blanche à l'extérieur, surprenante de ses dorures, peintures, sculptures à l'intérieur. Chargé, immense, lumière divine et béatitude, la grande classe et là on se dit que la religion fait quand-même aussi de merveilleuses choses...

france-lyon-basilique-notre-dame rm-pb-basilique-notre-dame-de-fourviere Interior_of_the_Basilique_Notre-Dame_de_Fourvière,_Lyon_-_DSC05538  7321_lyon_la_basilica_di_notre_dame_de_fourviere_a_lione

A quelques kilomètres de là, autres temps, autres moeurs, autre folie aussi... A Saint Romain aux Monts d'Or, petit village médiéval propret et authentique, Saint_Romain_au_Mont_d'Or[1]_liste un artiste maniaco-dépressif (c'est pas moi qui l'dis, c'est lui!) et mégalomane, visiblement, a acheté il y a douze ans le beau Domaine des Sources pour en faire la Demeure du Chaos.

DDC_01newpos11 38857893  1132772 38859422  chaos26

Au premier regard, j'ai trouvé ça abominablement laid et déplacé dans l'environnement cui-cui et romantique du village. Après, on lit les slogans et on scrute le mur d'enceinte (noms de médicaments neuroleptiques, citations du journal Le Monde, portraits de dictateurs et personnalités politiques, ...), on entre dans le terrain (cadavres d'hélicoptères, d'avions, de tanks, containers, météorites, peinture noire, ...), et on se dit qu'en tant qu'oeuvre d'art, ça fonctionne sacrément bien. On est au coeur d'un champ de bataille post-apocalyptique, on se demande comment le site n'a pas encore attiré des centaines de suicides ou de réunions de dérangés, on observe les visiteurs (touristes avec appareil photo autour du cou, gothiques, ados étranges), on apprend que l'artiste et propriétaire abrite ici le siège d'Artprice, sa société de banque de données sur internet des ventes aux enchères d'art, en plus de sa femme et sa maîtresse, on tombe sur une pile de livres gratuits (recueil des commentaires de la pétition contre la destruction du lieu, demandée par Madame le Maire), et on se dit, OK, c'est gore et sacrément bizarre et flippant mais ça fonctionne. Et après, au détour d'un container, on tombe sur la buvette: chocolat chaud, gaufres, Coca-Cola et Sprite!!! Et là, ben ça fait pouf, le soufflet retombe.

Dans la basilique, au moins, la religion protège de la bêtise. Pourtant, l'Eglise ne base pas son oeuvre sur un discours anti-système. Voilà, p'tite déception, mais je voulais quand-même vous faire partager tout ça.

Sinon, Lyon, c'est bon, mangez-en :)